Parrain de la 6e édition

Mickaël sera le parrain de la sixième édition de “Sentez-vous Sport”. Skieuse handisport française ayant notamment remporté quatre titres paralympiques et douze titres de Championne du Monde, Marie Bochet sera à ses côtés pour le lancement en septembre prochain.

 

“Sentez-Vous Sport” est une opération nationale de promotion du sport pour tous. Organisée par le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), “Sentez-Vous Sport” est l’occasion d’encourager les Français à pratiquer une activité physique et sportive. De nombreuses animations et conférences sont organisées, partout en France, afin de sensibiliser le plus grand nombre aux bienfaits de l’activité physique et sportive régulière.

Président des 1ers trophées

Mickaël a remis mardi soir à Paris le premier trophée “brigadier-chef Alexis Vastine”, en hommage au boxeur décédé tragiquement début mars, et qui récompense le sportif de haut niveau de la Défense de l’année.

 

A l’Ecole militaire, Mickaël, président du jury, a remis le prix à Martin Fourcade, double champion olympique de biathlon.

 

Le trophée “brigadier-chef Alexis Vastine” est le plus prestigieux des cinq prix qui ont été remis mardi, dans le cadre des trophées des champions de la Défense. Il s’agit de la première édition de ces trophées, destinés à valoriser le sport dans les armées.

 

Le Ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, le secrétaire d’Etat aux Sports Thierry Braillard et Noël Le Graët, le Président de la Fédération Française de Football, étaient également présents, tout comme les parents d’Alexis Vastine et son frère, Adriani, boxeur amateur et militaire. De nombreux athlètes de haut niveau sous contrat avec l’armée étaient présents, dont le champion olympique de natation Florent Manaudou.

 

Alexis Vastine, médaillé de bronze aux JO-2008 et sous contrat avec l’armée de terre, est décédé dans un accident d’hélicoptère en Argentine le 9 mars alors qu’il participait à un jeu télévisé. Le drame a fait 10 morts, dont la nageuse Camille Muffat et la navigatrice Florence Arthaud.

Itv Mickaël dans FF

Dans le numéro de “France Football” de cette première semaine de mars 2015, une double page est consacrée aux jeunes gardiens de but de Ligue 1, Alphonse Aréola (Bastia), Mouez Hassen (Nice), Benjamin Lecomte (Lorient) et Ali Ahamada (Toulouse). Le journaliste Dave Appaddo a également interrogé Mickaël sur l’émergence de cette nouvelle génération de gardiens de but. Questions-réponses.

 

Mickaël, quelles qualités doit posséder un jeune gardien pour s’imposer en Ligue 1 ?

“Impossible de faire des généralités car tout dépend du cursus de chacun, du club où il évolue. Mais au-délà de ses qualités footballistiques, il doit posséder une grande confiance en lui. C’est indispensable. Et il ne faut pas inverser le truc : c’est à lui de gagner la confiance du coach et de son club, ce n’est pas à eux de la lui donner”.

 

Ils sont quatre à être âgés de moins de 25 ans, Aérola, Hassen, Lecomte et Ahamada.

“C’est difficile de les comparer. Les deux qui sont vraiment dans un projet de club, ce sont Hassen et Lecomte. Je considère qu’Aréola est un cas à part, formé au PSG, prêté pour sa première saison en L1. Et vous pourriez ajouter à la liste de ces jeunes Zacharie Boucher, qui était titulaire assez souvent lors des premiers mois en début de saison. D’ailleurs je n’ai pas très bien compris le choix du TFC de ne pas le confirmer en numéro 1, même si je ne suis pas à l’intérieur du club pour avoir tous les éléments. J’aimerais bien revoir Boucher car je trouve qu’il a beaucoup de personnalité et ce n’est pas si fréquent”.

 

La personnalité, l’aura, c’est quelque chose que l’on possède ou qui se travaille ?

“Je considère que c’est lié à la façon dont votre éducation va vous permettre d’affirmer cette personnalité. Et peut-être qu’il y a des failles du point de vue de la formation”.

 

C’est-à-dire ?

“Je ne sais pas si notre formation est encore aussi bonne qu’on le dit. Je trouve qu’auparavant nos gardiens étaient plus complets. Et il y avait de vraies grosses personnalités. Là, je vois régulièrement des failles, des manques. Mais, là encore, ils n’ont pas de failles communes, c’est du cas par cas. Je l’interroge sur la qualité de notre formation : a-t-elle été suffisamment évolué pour répondre aux problématiques du football actuel ?”

Coup d’envoi à Gravelines

Mickaël étant présent dans la salle le lundi 16 février lors du dernier match de basket du BCM Gravelines Dunkerque dont il a donné le coup d’envoi. Il a ainsi pu assister depuis les tribunes à la victoire des Maritimes contre l’ASVEL (61-50).

Retour sur les terrains

Mickaël était jeudi au club de Canet-en-Roussilon où il a eu le plaisir de partager 2h d’entraînement avec des joueurs garçons et filles de tous âges,  lauréats du jeu concours Agility 500 lancé en septembre dernier par Kipsta.

Lancement de la campagne

La conférence de presse de lancement de la campagne “Football et Epilepsie” s’est tenue lundi 19 janvier au siège de la FFF, en présence de Bernard Desumer, vice-président de la FFF, Michel Tronson, vice-président de la LFA, Pierre Rochcongar, Président de la Commission Médicale de la Fédération, Arnaud Biraben, président de la Ligue Française contre l’Epilepsie et Alain Calmat, ancien Champion de patinage et Ministre des Sports. Mickaël est le parrain de l’opération.

Basée sur une communication large, cette campagne sera complétée par des formations décentralisées dans les ligues et les districts, auprès des entraîneurs, dirigeants, arbitres et joueurs, en lien avec les médecins fédéraux, sur le modèle de l’opération “Les gestes qui sauvent”.

“Avant d’être sollicité à ce sujet, je ne connaissais pas forcément cette maladie”, a précisé Mickaël lors de son intevention. “Je me suis informé, j’ai rencontré des patients touchés, et j’ai compris les besoins. C’est notre responsabilité de participer, d’être à l’écoute des autres, de se fixer un but commun avec des personnes qui ont des problématiques différentes, mais une passion commune.”

 

Voir la vidéo

Voir les photos